Loading...

Au Théâtre antique

Samedi 23, Dimanche 24 juillet 2016

A 22h

BALLET PRELJOCAJ

Duos Mythiques

Les duos inoubliables de l’univers Preljocaj

Dans l’œuvre d’Angelin Preljocaj, les duos révèlent toute l’amplitude de son vocabulaire chorégraphique imprégné de  textes mythiques ou sacrés, mais aussi son goût pour la valeur universelle et le merveilleux des contes, sa capacité d’introspection des êtres et son interprétation des symboles et des grands sujets d’actualité. Habitué de Vaison Danses, Angelin Preljocaj est très apprécié du public du festival. Pour les 20 ans de Vaison Danses, il a conçu une rétrospective de ses grands duos, comme un bouquet d’anniversaire majestueux offert au public de Vaison Danses.

Duo Blanche Neige

« J’avais très envie de raconter une histoire, d’écrire quelque chose de concret et d’ouvrir une parenthèse féerique et enchantée. Pour ne pas tomber dans mes propres ornières sans doute. Et aussi parce que, comme tout le monde, j’adore les histoires. Ce ballet revêt une importance particulière pour moi - et je revendique le terme de « ballet » - puisqu’il réunit les 24 danseurs de la compagnie. Ils dansent sur les symphonies de Mahler dont les débordements magnifiques sont d’essence romantique … C’est une entreprise délicate que de chercher à émouvoir. Mais c’est un risque que j’avais envie de prendre, celui de créer un grand ballet contemporain… et romantique ». Angelin Preljocaj

Chorégraphe : Angelin Preljocaj
Musique : Gustav Mahler - Musique additionnelle 79 D
Photos © Jean-Claude Carbonne

Duo Spectral Evidence

En juin 2013, Angelin Preljocaj s’envole pour New York afin de commencer le travail de création de Spectral Evidence avec huit danseurs du New York City Ballet.  La pièce met en scène quatre couples sur des musiques de John Cage. L’atmosphère de cette chorégraphie s’inspire du procès des sorcières de Salem en 1692, où la « preuve spectrale » condamna sans appel des femmes innocentes. Ce sombre et étrange fait historique attise l’imagination d’Angelin Preljocaj.  

Chorégraphe : Angelin Preljocaj
Musique : John Cage
Photos © Jean-Claude Carbonne

Duo La Stravaganza

« J’ai créé La Stravaganza de façon assez instinctive en 1997, répondant à la commande faite par Peter Martins pour le New York City Ballet. Au départ, je n’avais pas de thème précis, ni de choix musical défini … En tant que fils d’immigrants, cette ville avait toujours été un mythe pour moi. Symbole de l’immigration pour ceux qui partent et voyagent pour bâtir autre chose, cette idée de nouveau continent m’est apparue très fortement pendant la création. D’un côté il y avait quelqu’un qui venait de l’Est avec sa culture ancestrale, ses traditions, et de l’autre, il y avait l’Amérique, Broadway, Balanchine. J’ai eu envie de montrer une histoire du passé qui revient comme un boomerang ». Angelin Preljocaj

Chorégraphe : Angelin Preljocaj
Musiques : Antonio Vivaldi (Concerto n°8, RV249, extraits de Dixit Dominus Laudate Pueri Dominum), Evelyn Ficarra (Source of Uncertainty), Serge Morand (Naïves), Robert Normandeau (Eclats de voix), Åke Parmerud (Les objets obscurs)

Photos © Jean-Claude Carbonne

Duo Roméo et Juliette

« Dans une improbable Vérone, non pas futuriste mais fictive, passablement délabrée, abritant une classe favorisée et dirigeante (la famille de Juliette) et une population misérable et exploitée (celle de Roméo), la rencontre des amants est proscrite et hors la loi ; la milice omniprésente et musclée, chargée par la famille de Juliette de contrôler l’ordre social, n’est pas seulement l’image shakespearienne de la fatalité, c’est aussi l’emprise effective du pouvoir sur une des libertés essentielles de l’individu : celle d’aimer. 

Roméo et Juliette, même s’ils se soumettent parfois, refusent chacun la façon de vivre qui est imposée dans leurs classes sociales, classes fermées à toute communication comme le dicte la milice des consciences, d’où le scandale de cet amour. Tous deux voudraient être ailleurs, chacun aspire à ce qu’a l’autre. Le choc passionnel va leur permettre de sauter le pas, d’oser échapper au sort qu’on leur avait tracé ». Angelin Preljocaj

Chorégraphe : Angelin Preljocaj
Musique : Serge Prokofiev " Roméo et Juliette "

Photos © Jean-Claude Carbonne

Duo Le Parc

« Comment se manifeste le cheminement des sentiments, l’itinéraire des passions ?… Si la capacité de résistance tend à exacerber le désir, il semble aussi que cette volonté d’enrayer les progrès de la passion, tout en lui donnant une courbure particulière, finisse par exalter davantage l’amour. De La Princesse de Clèves aux Liaisons dangereuses, en passant par la Carte du Tendre de Melle de Scudéry, toute cette littérature déjà nous a précédé, dans la ritualisation sophistiquée des affres de l’amour, comme pour échapper à l’abîme du quotidien et du banal ». Angelin Preljocaj

Chorégraphe : Angelin Preljocaj
Musique : Wolfgang Amadeus Mozart et création de Goran Vejvoda

etc...

Environ 10 duos seront présentés lors de cette soirée.
Duos extraits de : Spectral Evidence, Le Parc, Blanche Neige, La Stravaganza, Roméo et Juliette, Les Nuits, Suivront mille ans de calme, etc...

A propos d'Angelin Preljocaj

Angelin Preljocaj est un chorégraphe majeur qui débute des études de danse classique avant de se tourner vers la danse contemporaine. Il fonde sa propre compagnie en 1985. Aujourd’hui composé de 24 danseurs permanents, le Ballet Preljocaj est installé au Pavillon Noir à Aix-en-Provence. Pour ses créations, Angelin Preljocaj s’associe régulièrement avec d’autres artistes. Il a lui-même réalisé de nombreux courts-métrages, ainsi que des films. Ses créations sont reprises au répertoire de nombreuses compagnies, dont il reçoit également des commandes (La Scala de Milan, le New York City Balle, le Ballet de l’Opéra National de Paris …).

Tarifs

séries :  1 2 3
Normal 46 € 36 € 25 €
Réduit 43 € 33 € 22 €
Abonnement 34,50 € 27 €  
Enfant 15 € 15 € 12 €